L’argent sale du capital : pour un ISF climatique

Voici une contribution de Grenpeace que nous devrions faire discuter :
Dans le contexte de crise climatique, la question du partage de l’effort entre les différents acteurs économiques au regard de leur responsabilité est cruciale pour construire l’acceptabilité sociale d’une transition indispensable. Concernant les ménages, l’exploitation des données disponibles révèle que les plus riches ont non seulement une empreinte carbone associée à leur consommation et à leur mode de vie beaucoup plus importante que les plus pauvres mais aussi un patrimoine financier associé à une empreinte carbone tout aussi importante. En effet, le patrimoine financier des ménages est investi dans des activités économiques concrètes, plus ou moins productrices d’émissions de gaz à effet de serre.

Lire la suite

Le séparatisme des riches, on en parle ?

Confronté à une crise économique, sociale et sanitaire, Emmanuel Macron et le gouvernement ont choisi de faire diversion en orchestrant une campagne contre le « séparatisme », qui stigmatise les immigrés et les personnes de confession musulmane. Pourtant, une multitude de travaux montre que le séparatisme aujourd’hui, se trouve du côté des très fortunés. Chaque année un peu plus, ils font sécession du reste de la société.

Lire la suite

Répondre à l’offensive sociale du gouvernement

Par Étienne ADAM :
La réforme Pénicaud de l’assurance chômage est morte née, tuée par la crise économique qui se profile : aucun gouvernement ne peut, avec des centaines de milliers de chômeur.euses en plus, se le permettre. Par contre la réforme des minima sociaux se poursuit « à bas bruit ».

Lire la suite

Travail, revenus, salaires : pour une sécurité sociale universelle !

Par Jean-Claude MAMET :
Alors que l’économie s’est arrêtée brusquement avec l’épidémie COVID 19, la question posée à des millions de personnes et à des familles a été immédiate : de quoi allons-nous vivre ? Dans cette situation, les débats sur le « revenu universel », le SMIC et le RSA, le « seuil de pauvreté », le « salaire à vie », reviennent au premier plan.

Lire la suite

Est-ce ainsi que les hommes – et les femmes – vivent ?

Par Étienne ADAM :
La pandémie a mis à jour une crise sociale dont peu mesuraient l’ampleur et la profondeur : des services sociaux, des associations débordées par la demande d’aide d’urgence ont donné à voir cette pauvreté que les médias libéraux et les politiques ne voulaient pas voir. Personne ne peut dire qu’il s’agit de poches résiduelles de pauvreté dans les quartiers populaires ou de populations à part sans droits comme les migrants.

Lire la suite

Quand la « générosité » coule à gros sanglots…

Une réforme des minima sociaux doit être retravaillée pour satisfaire aux objectifs d’amélioration de l’accès aux droits sociaux et de simplification du système de prestations sociales…
Pour cela, simplement, donnons à lire l’Avis sur la création du revenu universel d’activité (RUA) – le lien est dans l’article – émis par la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH).

Lire la suite

Chômage et précarité resteront-ils un angle mort pour notre gauche ?

Par Étienne ADAM :
Chômage, précarité pauvreté sont, aujourd’hui plus que jamais, des enjeux centraux mais ils restent pourtant largement invisibles.
a crise sanitaire occulte une crise sociale qui joue pourtant un rôle dans la pandémie (voir la surmortalité du 9-3, les professions et emplois précaires particulièrement exposés, les inégalités face au covid…).

Lire la suite

Une prise de conscience des inégalités ?

Par Étienne Adam, Pierre Cours-Salies et Rémi Thouly :
Malgré les déclarations d’intention et les proclamations solidaires, les pauvres, les précaires,… bref, le bas de l’échelle est encore un angle mort dans les propositions et exigences de la gauche, même la plus radicale. Si nous voulons unir toutes et tous les exploité.es, et ne pas donner prise aux discours diviseurs des in et des outsiders, il nous faut apporter des réponses qui les réintègrent dans la société.

Lire la suite