Les gilets jaunes, un symbole du combat nécessaire

L’Association pour une Constituante – créée le 5 septembre 2008 par un  Appel pour une Assemblée Constituante – a précisé ses projets à la suite du mouvement des Gilets Jaunes.
On trouve sur son site (https://www.pouruneconstituante.fr/) ses prises de positions récentes :
L’État n’est pas souverain. C’est le peuple qui l’est. L’État, malheureusement, n’est plus depuis longtemps fait par et pour le peuple. Il rassemble, depuis plusieurs décennies, une oligarchie qui n’a d’intérêt qu’elle-mêmeet qui n’a de cesse de favoriser l’autonomisation de l’État. L’État doit être sous contrôle du peuple. Et non l’inverse comme nous le vivons aujourd’hui.
Ou encore :
(Économie et écologie). Un avenir durable. Toute approche de gouvernance se doit d’être systémique et faire apparaître la subordination du Politique et de l’économique au regard du respect et de l’avenir de la planète. Il n’est pas de politique ou d’économique sans que soit respecté le social.

Lire la suite

« Pour déconfiner la France politiquement, il faut reconnaître la compétence des citoyens»

Par Dominique ROUSSEAU, Professeur de droit constitutionnel.
Pour « abolir la monarchie sous sa forme républicaine », le juriste Dominique Rousseau propose, de supprimer le Conseil d’État, de créer, à côté des deux chambres, une assemblée des citoyens dotée d’un pouvoir délibératif, d’avoir un président qui préside et un premier ministre qui gouverne.
Publié dans Le Monde, le 23 juin 2020

Lire la suite

« Déconfiner la pensée et la pratique politiques »

Un spectre réapparaît. Un épouvantail à ficher la frousse dans les chaumières. L’éventualité d’un duel Macron-Le Pen en 2022. Déjà, la présidentielle occupe le terrain. Déjà, se cherche plus ou moins fébrilement le ou la prétendante idéale, ainsi que les soutiens, coalitions ou combinaisons estimées nécessaires. Déjà, le supermarché médiatico-politique agrandit sa surface pour loger et présenter dans ses rayons les hommes et les femmes qui offrent aux citoyens leur propre personne ou leurs programmes (ou ce qui en fait office), leurs méthodes.

Lire la suite

Aller vers une 6e République…

Pour la première fois depuis la fondation de la Ve République, un mouvement social, celui des Gilets jaunes a fait sortir les questions démocratiques du cercle restreint des spécialistes. Ces questions sont mises sur le même pied que les questions sociales. Elles participent donc du sentiment d’exclusion et d’abandon d’une société niée et privée de moyens d’expression. La crise du Coronavirus a mis à nu les dégâts d’un système de centralisation et de concentration a-démocratique du pouvoir. Il est donc naturel que s’accumulent des revendications de démocratie directe autant que participative.

Lire la suite