Les institutions et la Constitution

Mise en cause des droits et libertés au nom de la sécurité : la répression dans les manifestations, les violences policières, l’inscription des textes des états d’urgence dans le droit commun notamment pénal sans intervention préalable du juge judiciaire habituent peu à peu les citoyens à ce recul des droits et libertés. Il est important de ne pas séparer la mise en cause des droits sociaux de cet autoritarisme croissant.

Il est temps de  changer les institutions, mettre un coup d’arrêt aux dérives répressives et promouvoir une démocratie active, que le plus grand nombre intervienne dans les options politiques et le contrôle des activités de l’Etat. Avec, en filigrane, la même nécessité d’une nouvelle Europe… 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *